Quand ça rappe du côté d'Ambohipo

Jiol’Ambup’s, c’est une bande d’amis du quartier d’Ambohipo,
à Antananarivo, fondée en 2011. Ils sont 11 dans le groupe, dont 7 mecs qui sont
les Jiol’Ambup’s, et 4 filles qui sont les Jioladies.

Les Jioladies sont toutes rappeuses : Nanah, Pinky, Jeyih et
Myriella. Tandis que parmi les Jiol’Ambups il y a Dagun, (l’aîné, le chef du
groupe, responsable financier, rappeur), Mcco (ingenieur de son et image, rappeur),
Young’s (conseiller, rappeur), Wada (lead vocal, cameraman, rappeur), Yllo (compositeur,
guitariste, roots), Torch (sérigraphe, responsable de l’image, photographe,
cameraman, batteur), et Nasy (rappeur, compositeur, responsable publication et
communication - que nous remercions en passant pour sa disponibilité d’avoir
répondu à nos questions). Sans oublier Dig Skill, qui n’est plus de ce monde,
malheureusement.

En fait, Jiol’Ambups est formé de trois sous-groupes qui ont
chacun leur spécialité :

  • UBF (Urban Fianakam’s) et leur musique urbaine (dance floor,
    électro, hardcore…) dont faisaient partie Wada et Nasy
  • Gang soldiers, spécialiste en trap, dirty et hardcore, formé
    par le regretté Dig Skill, MCco, Myriella, Gun et Youngs.
  • Avalon composé de Torch, Pinky et Yllo, guitariste et
    compositeur du son Rock et Néo-métal.

Plus que groupe, ils se sentent plûtot être une entreprise,
voire une petite famille soudée dans la joie et dans les difficultés, surtout
depuis que Dig Skill manquait.

Comme influence, ils ont dans leur repertoire : Young Money,
Maybach Music group, 2 Chainz, Acewood et bien d’autres encore. Leur texte
parle de tout, en général, surtout de la vie, de l’amour, du punchline selon
l’inspiration de chacun à tout moment, sans jamais sortir du thème.

Leur première apparition sur scène remontait en 2012, au
Jao’s Pub, sur l’invitation du Gasyploit. Et depuis, du chemin a été parcouru
par le jeune groupe, dans la capitale comme en province, entre autre durant le
Zaza Rap Taiza, premier Festival de musique urbaine à Antsahamanitra, produit
par Kolontsaina mainty en faveur du Programme SOLIMAD pour la Lutte contre la Dépranocytose. Statistiquement parlant, leur public varie entre 15 à 24 ans, mais ça n'exclut pas d'autre génération, non plus ou pas trop hip-hop, mais qui les apprécie avec leur texte.

Le groupe est en bon terme avec les autres et justement leur
premier album en 2013, le “Jiol’Ambup’s record”, un featuring de 20 titres
encore en vente au prix de 7000 Ar, voyait la collaboration de grands noms du
rap malgache tel Old et New School, Psycopasy, MBL(Karnaz), Doubl’enn ,
Tsekmah, Agrad skaiz, Roy Rakoto. D’ailleurs le groupe - en bon malgache avec
la musique dans le sang - est ouvert à tout type de collaboration,
indépendemment du genre de musique, que ce soit du kilalaka, du salegy, du
reagge, … Pour eux, toute musique est source d'émotion. Quant au deuxième album, le “Jiol’Ambup’s Collector” est en
téléchargement gratuit depuis 2013. Et actuellement un troisième album est en
gestation : “TopGena”, un album qui est plutôt de Gun mais comme ils sont une
petite famille, tout le monde y participe avec le coeur. Pour cela, restez
connectés sur la Page de DAGUN.

Mise à part la réalisation des albums et clips déja en cours, mis à part le problème financier, un de leur prochain projet est de faire le tour des
alliances françaises de tout Madagascar. Car comme tout le monde, le côté financier, à la base de tout projet, a
été toujours un des problèmes fondamentaux (matraquage, organisation live, …).
Ce qui fait que jusque là, la musique fait partie de leur hobby et non un
gagne-pain. Sur le plan matériel, ils sont quand même tranquilles, ils ont leur
studio, leurs instruments et les matos pour le tournage. Il leur faudrait donc un
sponsor, un producteur.

Pour terminer, j’aimerai bien vous transcrire directement
ici leur propos quand on leur a demandé s’ils ont un message pour leurs fans et
pour les auditeurs de RadioVazoGasy : “mahaiza mankafy ny tontolon'ny mozika e ! Dia manarak'izany ho avy ato ho ato ny hetsika karakarainay miaraka amin'ny
fivoahan’ny rakikira "Topgena". Ho lazaina miandàlana ao amin'ny pejin’ny
mpankafy sy eny amin'ny haino aman-jery ihany ny daty, dia tongava maro,
tongava manohana fa vita gasy avokoa ireo e ! Merci RADIO VAZO GASY, misaotra ny
mpihaino sy mpanaraka",
 (autrement dit, sachez apprécier le monde de la musique.
Avec la sortie de l’album TopGena, viendront aussi les dates des prochains
tours. Suivez-nous sur notre page de fans et par les médias, et venez nombreux,
venez nous supporter car tout est made in Madagascar.)

Que leur dire, de notre part, sinon : Big up !

 

Pour votre playlist sur RadioVazoGasy, c'est ici les JIOL'AMPUPS

Et suivez-les sur leur page de fans sur FACEBOOK

Ci-joint le clip extrait du projet TopGena :