Vous êtes ici: Accueil> News

Pere pedro

Ajouté par : raozigasy
Le : 03/06/2012

Le Père Pedro Opeka

Pedro Pablo Opeka est né le 29 Juin 1948 en Argentine, à San Martin, une banlieue de Buenos Aires, de parents d'origine slovène. Il apprend le métier de maçon avec son père, lui-même maçon.

A 15 ans, il décide de devenir prêtre et entre au séminaire chez les Pères lazaristes. A vingt ans, il va approfondir sa formation à Ljubljana, en Slovénie yougoslave, la terre de ses parents. Deux ans plus tard, il part à Madagascar où il va travailler comme maçon, dans les paroisses lazaristes. Il acquiert la conviction qu’il sera missionnaire, et termine ses études à l’Institut catholique de Paris. Il rencontre la communauté de Taizé et voyage dans toute l’Europe.

Le 28 septembre 1975, il est ordonné prêtre à Buenos Aires et nommé curé dans une paroisse rurale du sud-est de Madagascar, Vangaindrano.

En 1989, ses supérieurs le nomment à Tananarive, la capitale malgache, pour diriger un séminaire. Une autre histoire commence. Pedro ne peut rester impassible devant la misère des milliers de sans-abri de la capitale, qui vivent dans des conditions humaines révoltantes, dans la rue ou sur des décharges d’ordures. Il crée des liens de confiance et d’amitié avec ces pauvres. C’est là que va naître l'association Akamasoa…

Akamasoa: action, espoir et solidarité

23 ans de combat permanent et de lutte contre la pauvreté qui sévit dans le pays, mais aussi 23 ans d'amour pour tout un peuple exclu.
La pauvreté n'est pas le fruit d'un hasard, mais une triste réalité qui a ses causes et qui peut être vaincue, c'est ce que nous essayons de faire depuis toutes ces années. Ce long chemin n'a pas été sans obstacle et sans souffrance, mais aujourd'hui, tout ce qui a été réalisé par l'association permet à des milliers de familles de vivre dans la dignité.
Grâce à la volonté et au courage de toute une équipe, composée de 424 collaborateurs tous malgaches, et grâce à la générosité de beaucoup d'hommes et de femmes, 18 villages AKAMASOA ont pu voir le jour et sauver un nombre considérable d'enfants, de parents ou de personnes âgées.
En 23 ans, autour de 300 000 individus sont passés dans nos centres et ont été aidés, un chiffre que nous n'aurions jamais imaginé au tout début de notre association. Aujourd'hui ce sont environ 16 000 personnes qui vivent et habitent dans les centres Akamasoa.

Pour réussir dans notre entreprise, il nous a fallu remplir des objectifs bien précis :

Créer des emplois, par les activités de l'association et de l'extérieur et assurer la formation professionnelle ;

Construire des logements familiaux pour les sans-abri;

Scolariser les enfants en Primaire, Secondaire et Lycée;

Fournir les soins de santé et apporter une aide d'urgence temporaire aux personnes démunies;

Accompagner le retour des familles sans travail aux villages et villes d'origine et faire accéder à nos services tous les pauvres des villages alentours;

Réaliser tous les travaux d'assainissement (eau et électricité), développer des espaces verts et de loisirs, construire des infrastructures sportives pour les enfants, mais aussi des cimetières pour tous nos disparus.

La première réalisation d'Akamasoa est le village d'Antolojanahary à 60km au nord d'Antananarivo, car nous souhaitions, à l'époque, réinsérer certaines familles loin de la capitale pour un retour à la terre. Les actions entreprises reposent sur la responsabilisation et la participation de tous aux travaux de l'association les concernant. En contrepartie, ils reçoivent un salaire, de la nourriture et des fournitures diverses. Les adultes doivent travailler pour bénéficier des aides et les enfants doivent obligatoirement être scolarisés. Aujourd'hui, l'association Akamasoa génère 2 830 emplois, comprenant les emplois de service et les emplois générateurs de revenus, un chiffre considérable.

Depuis, tant de réalisations visibles ou invisibles ont été effectuées et dans différents domaines :

Vous retrouverez dans le détail toutes ces informations  sur le site :
http://www.perepedro.com


 

Comments

mirananirina - 07/06/2013 15:26
Merci père pedro
Quote mirananirina
olan - 14/06/2013 09:13
Il a quatre ans de moins que moi, et pourtant quel homme! Je ne peux que m'incliner devant son courage.
Quote olan

Add a comment