AIRJP Tagman, un graffeur très vita gasy.

Tout ce chemin que AIRJP Tagman a parcouru, tous ces paysages qui s'étalaient devant lui, tous ces visages qu'il a rencontré en chemin, il les a dessiné, gravé sur des papiers, sur les murs, sur des matériaux de récupération, sur des toiles. L'autodidacte qu'il est n'a rien laissé lui échapper. Il a fait de sa passion un métier.​ Ses oeuvres en disent long, n'hésitez pas à visiter sa page facebook AIRJP Tagman, et son site Madagascar Graffiti.

Du fond d'une brousse de sa Fianarantsoa natale, il a commencé à dessiner à la sortie de l'école ou pendant qu'il gardait les zébus, en véritable "mpiarakandro". Ses premières expositions remontaient au temps du lycée avec des bandes dessinées relatant la culture et les pratiques traditionelles betsileo, sa région. Puis, il essayait le street-art, en tapissant les murs de sa ville avec des personnages accolés à des bulles.

2007 le voyait débarquer à Antananarivo, la capitale, où il intégrait un collectif de dessinateurs de bande-dessinée, le "Gasy Bulles", qui lui a permis de côtoyer les grands noms de la BD malagasy, de participer à des festivals et à des albums collectifs.
En 2009, il a co-fondé et était à la tête de la "Motion Nation", une communauté pour la promotion de la paix à travers l'art de la rue, la danse et le graff. C'était à cette époque qu'il s'attaquait aux graffitis dans les rues de la capitale pour transmettre un message : Peace & Respect.
En 2010, on lui confiait la vice-présidence de l' association "Tantsary", qui mirait à promouvoir les talents des jeunes bédéistes malagasy.
L'année 2012, la Fédération Malagasy de l'Art Urbain (F.M.A.U.) l'a élu représentant de la communauté nationale.

Et depuis, son Art l'amène à voyager dans le monde, surtout en Europe : festival Freestyle Cup à Marseille, festival Palabre Urbain à Nantes, exposition à l'Espace Cardin à Paris, vente aux enchères aux côtés d'autres​ graffeurs et artistes de rue internationaux​ entre autres.

​Et surtout ​son véritable investissement qu'est la "Zion Expo" à Montolieu (Carcassone) où AIRJP a transformé un vieux hangar abandonné de la Manufacture Royale en une installation artistique depuis 2015. Une espace de 420 m² reprend vie grâce à des oeuvres réalisées avec des matériaux sur place tels les planches de bois, cartons, tuyaux, fauteuils, etc. Même les lianes entrant par les vestiges de la verrière sont intégrées à la fresque, mêlant ainsi peinture et nature. Son idée est que le thème de cette installation soit en cohérence avec le lieu, le bâti mais aussi avec la nature environnante. Un lieu de partage donc, avec une véritable activité artistique et d'échange entre les graffeurs et les artistes locaux ou de passage.  

Mais à part d'être graffeur, AIRJP Tagman est aussi un peintre tout court, comme vous vous êtes rendus compte déja en visitant ses pages. Alors, amoureux de l'Art, si vous êtes en France, surtout dans le sud, ne ratez pas ces quelques dates :

​- ​ce samedi 11 février 2017 : vernissage "Art en Ciel dans la ville" à partir de 18h, avec performance et jam de musique malagasy à Castelnaudary.
​- le m​ardi 14 Février ​2017 ​: "Musique Nomade"​, à partir de 20h au ​Club 620​ de Fonties-Cabardes (pour manger, réservation au 04.68.26.53.48 ) 
​- le vendredi 24 février​ 2017​ : vernissage musicale de son exposition en solo, "Peup​l​e du monde et vie quotidienne Malagasy à travers la toile"​,​ à partir de 19h à l'Espace Temps de Carcassonne.​ L'exposition durera jusqu'au 10 mars, de ​10h à 14h ou sur rendez-vous.
​- du ​14 ​au ​17 Avril​ 2017​ : "Journée Mondial​e​ de l'Art​"​ à Montolieu et ouverture de la "Zion expo 2017​", de 10h à 19h. Une exposition dans une espace de 5 mètres de hauteur et 25 mètres de longeur où chaque participant présentera sa performance. Pour notre Tagman national donc, le thème sera "taxi gasy".
Ce sera aussi la sortie du livre "Zion Expo 2015 - 2017".

En avant-goût, voici une de ces merveilles qui vous alléchera, ... pour des rendez-vous qui vaudra vraiment le détour :