Voyage à travers ‘La Grande Ile’ avec Les Madalascars Trio.

La rencontre de trois musiciens - Louisa Rabeson, Francis Pita Rabeson et Richard Raux - amoureux de la beauté de l’Ile Rouge et férus du jazz, a donné lieu à la formation de “Les Madalascars Trio” en 2012. Ce nom a été suggéré par une de leurs amis, Sylvie. C'est pas mal puisque ça rappelle Madagascar. Richard considère que dans sa jeunesse il était un gentil lascar de Madagascar. Ça annonce aussi le pays avec une touche d'humour.

Ils se sont rencontrés quand Richard est arrivé dans le sud de la France et se sont tout de suite mis à travailler ensemble. La passion a commencé à Madagascar, quand Richard avait joué avec le père de Francis Pita, Dédé Rabeson, et son oncle Jeannot Rabeson. L'heureux hasard a fait qu'ils ont aussi la même démarche de composition, en mêlant le jazz aux rythmiques malagasy.

Francis Pita Rabeson a commencé la guitare vers ses 17 ans, et depuis il n'a pas arrêté. La rencontre avec Richard lui a beaucoup apporté musicalement. Richard Raux, lui, est un musicien tout terrain. Il a appris le piano à 6 ans, la batterie, puis le saxophone à 17 ans aussi.  Il a ensuite voulu apprendre la flûte, la composition, le chant. Pendant 30 ans, il a travaillé à Paris, dans le jazz, la musique africaine, et d'autres styles, avec toujours cette volonté de rester dans le jazz et l'improvisation. Tandis que Louisa Rabeson a débuté par le piano classique à 8 ans, puis le chant. Ensuite elle s’est tournée naturellement vers la batterie, et aujourd'hui elle joue des percussions, congas, bongos, cajon. Louisa écrit et chante sur plusieurs morceaux dans le nouvel album.

De la diversité socio-culturelle et musicale de Madagascar, le trio en a extrait la richesse et a improvisé du jazz sur des rythmes bien malagasy. C’est ce qu’il nous propose dans "La Grande Ile", leur tout premier album composé de 12 titres originaux de Richard et Pita, dont « Antsirabe », « Route de Majunga », et aussi « Tolon’omby ». Disons que pour arriver à faire carrément de la musique sur ces thèmes, il fallait en être fasciné. Et ils l’étaient ! Richard a accumulé beaucoup de compositions qu'il a jouées dans son groupe Hamsa Music, après Magma. Beaucoup de morceaux sont inspirés par l' Ile Rouge. Pita amène ses belles harmonies sur ses morceaux modaux. Leurs inspirations se complètent, notamment avec l'apport du "free" par Richard (qui a inspiré Francis Pita sur son morceau “Route de Majunga”)

C’est un peu pour compenser une certaine nostalgie aussi donc. C'est leur enfance, car ils viennent tous les deux de Madagascar. Richard a quitté le pays à 17 ans, et Pita à 19 ans. Ils étaient tellement imprégnés par cette musique si inspirante. Cela les a guidé vers ce mélange de jazz et des rythmiques si particulières de l'île. C'est sur Paris que Richard a rencontré beaucoup de musiciens de jazz. Louisa a appris grâce aux musiques malgaches, puis en pratiquant les rythmiques malgaches aux percussions.

Des 12 titres de l’album, ce ne sont pas tous instrumentaux, mais aussi des morceaux chantés en malagasy (“Aiza e Aiza o”, écrit par Pita), en français (“Sous les Magnolias”, écrit par un ami breton de Richard), et en anglais (“Tolon'Omby”, “Spirit of Boina”, écrits par Louisa). Il y a principalement du jazz mélangé mais on retrouve aussi du blues, des rythmes funky, brésiliens et biguine. Pita a puisé son inspiration de différentes régions de l'île, avec leurs rythmes si riches et particuliers. Richard s'inspire particulièrement de John Coltrane, Pita de Wes Montgomery, et Louisa de toutes les saveurs musicales qu'elle rencontre.

C'est un album d’une autoproduction locale, en France, enregistré en 3 jours, avec très peu de re-re. “La musique de l'île est dans nos gènes, elle occupe une place importante dans nos inspirations, dans nos créations, affirme le Trio. On a eu la chance d'avoir Julien Asencio qui a enregistré l'album. On le remercie de tout coeur ! On voudrait préciser qu'on a aussi eu un support médiatique fantastique, donc merci beaucoup à ceux qui nous ont apporté leur aide et soutien, et en particulier à Bakolly pour les affiches, les flyers, le site et tout son travail par rapport au groupe. On souhaite faire connaître notre musique à un public plus large avec notre album "La Grande île". On a beaucoup de nouveaux morceaux, pourquoi pas pour un prochain album ! "Les Madalascars Trio" vous disent donc à bientôt !”

« La Grande Ile », sera dans les bacs à partir du 1er décembre : un agréable voyage acoustique à ne pas rater ! Pour l'instant il est possible de commander l'album :

-  par mail à l’adresse lesmadalascars@yahoo.fr

-  par la page facebook du trio : Les Madalascars Trio

-  

et bientôt sur leur site : Les Madalascars.wixsite.com 

Pour ceux qui sont dans l’Hexagone, il y aura le concert de sortie d'album le 10 décembre au Jazz Corner Café à Sommières (30), puis le 29 janvier à Saint-Hippolyte du Fort (30) avec l'Orchestre philharmonique de la ville.

RadioVazoGasy remercie "Les Madalascars Trio” de lui avoir accordé un peu de leur précieux temps pour la réalisation de cet article, et leur souhaite beaucoup d’autres merveilleux voyages en musique encore à venir. On est juste au début.